Content-Security-Policy: upgrade-insecure-requests; Véronique Ziminski - Galerie Rikia FerrerGalerie Rikia Ferrer

Véronique Ziminski


ziminski-veronique

Véronique ZIMINSKI est petïte fille d’un officier de l’armée du Tsar Nicolas II et fille d’un procureur de la République Polonaise, héros de la guerre 39-45, qui passa trois ans en captivité à Colditz, forteresse des récidivistes de l’évasion. Ce dernier rejoignit les forces françaises libres en 1944 et ce, jusqu’à la fin de la guerre.
Sa mère, petite fille de la soeur de Pasteur, issue d’une vieille famille francomtoise, dont une aïeule a été peinte par Gustave Courbet, était une féministe avant l’heure.
“Bon sang ne saurait mentir” dit le proverbe et cela peut se vérifier au travers de l’oeuvre de Véronique ZIMINSKI où l’on retrouve force et dynamisme ainsi qu’une grande sensibilité.
Rien ne pouvait laisser prévoir cette carrière artistique tant le cursus de cette jeune femme semblait tracé : en effet, BAC à 16 ans, maîtrise de gestion et diplôme de droit et pratique bancaire à 21 ans et enfin fondée de pouvoirs à 23 ans, autant dire que tout était dit…
C’était dit, mais il faut croire que ce n’était pas écrit… Car, alors maman d’un petit Florent, Véronique ZIMINSKI, un jour de pluie, un peu désoeuvrée se mit à griffonner un dessin. Son mari, stupéfait, détecta immédiatement un talent artistique. Après l’achat de toute la panoplie des pastels, et alors qu’entre temps une petite Charlotte était venue renforcer le clan, son mari rentra un soir avec une boîte de peinture, trois toiles et un chevalet. Rires et stupéfaction l’accueillirent mais pour une fois, l’homme qui n ‘était pas coutumier du fait, était très sérieux… Jour après jour, il encouragea Véronique ZIMINSKI, convaincu de ses capacités et celle-ci se prit au jeu et persévéra…
Sa chance fut alors qu ‘elle put immédiatement exposer ses oeuvres au public du fait que son mari avait un café en zone piétonne à Annecy. Ainsi, pendant 10 ans, ce café fut la galerie personnelle de Véronique ZIMINSKI et lui amena ses premiers clients et la notoriété.
Elle obtint alors le premier prix de la Fondation Paul Ricard, le prix du Roy René à Aix en Provence et le prix du Conseil Régional de Haute Garonne. On compte parmi ses nombreux clients en France la Fondation Lafitte à Lyon, les mairies de Marnaz et d’Annecy ainsi que de nombreux collectionneurs à l’étranger (USA, Grande Bretagne, Benelux, Italie, Allemagne, Suisse, Arabie Saoudite, Russie, Corée, Japon, Nouvelle Zélande).
Véronique ZIMINSKI dit souvent qu ‘elle ne se doutait pas qu’elle savait peindre et que c’est grâce à son mari qu’elle peut pleinement vivre de sa passion pour le plus grand bonheur de sa famille.